Français English

BEAUJOLAIS BIO 2021

Grandeur Nature
pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2021  

Origine

L’appellation Beaujolais regroupe essentiellement des vins de région située au sud de Villefranche-sur-Saône. Le vignoble très contrasté, s'étend sur 9700 hectares surplombant la plaine de la Saône entre Mâcon et Lyon et bloqué à l’ouest par les premiers contreforts du massif central.

Cépage

100% Gamay.

Terroir

Notre cuvée est issue de raisins de gamay cultivés en agriculture biologiques sur 3 parcelles différentes.

Deux d’entre elles reposent majoritairement sur des sols de calcaires durs et des marnes d'éboulis de pentes avec quelques rangs de vignes plantés sur des argiles résiduelles à chailles de silex.

Les vignes de la 3ème parcelles sont plantées majoritairement sur des granites avec quelques ouvrées sur des roches volcaniques siliceuses mais aussi schisteuses ou bleutées.

La vigne et le sol

- Densité de plantation : 8 000 – 10 000 pieds/ha.
- Âge de la vigne : 45 ans de moyenne.
- Rendements : 30hl/ha.
- Taille : cordon ou guyot simple.
- Philosophie de travail : Culture Bio.

Tout est attentivement analysé : la pression des maladies, le nombre des insectes ravageurs et auxiliaires présents dans l'agro système des parcelles, la taille et le nombre des grappes, la nuisibilité des mauvaises herbes, l'état du feuillage de la vigne, …

Le travail du sol : décavaillonnage, griffage, lame inter ceps.

Cette philosophie répond à 2 objectifs :
-  rétablir l'équilibre physiologique de la vigne, du sol et des terroirs,
-  protéger et respecter l'environnement.

Vinification et élevage

Les vendanges au sud du Beaujolais ont débuté le 26 septembre dans des conditions plutôt fraîches. Cela positionne 2021 comme le 4ème millésime le plus tardif depuis 1992.

La récolte 2021 a été marquée par l’hétérogénéité d’une parcelle à l’autre, due à la grande diversité des terroirs, avec une sensibilité variable aux différents aléas de l’année, qui se traduit au final par des rendements variables (de corrects à très faibles). Des tris à la vigne et au chai ont été opérés. Les vins sont plus légers en alcool et en structure.

Les raisins ont été majoritairement égrappés à 100% avec des macérations de 8-10 jours. Dans cet assemblage, il y a également des cuvées traditionnelles Beaujolaises, en macération semi-carbonique allant de 5 à 8 jours. Cette cuvée a été élevée sur lies fines, en cuves inox et béton.

Accords mets et vins

À découvrir, tout simplement en apéritif, sur une assiette de charcuterie de terroir, une terrine de campagne maison, ou bien, au cours du repas, pour accompagner une viande blanche, mais aussi des grillades, une cuisine végétarienne, des tartes salées, un plat de pâtes ou encore une pizza légèrement assaisonnée. Il sera également le compagnon idéal d'un plateau de fromages affinés.

Notes de dégustation

Robe : Belle couleur rubis intense.

Nez : Également tout en intensité, le bouquet offre des arômes de fruits rouges, subtils et variés.

Bouche : Un vin fin et élégant qui dévoile une large palette de fruits croquants et envahit les sens pour révéler une belle fraicheur.

Service

Servir idéalement à une température de 13-14°C. (55-57°F.).

Potentiel de garde

Déjà très agréable, ce Beaujolais pourra se conserver aisément jusqu’à 5 ans en cave.

Millésime : 2021

Le premier trimestre 2021 s’est caractérisé par une température moyenne et une pluviométrie un peu excédentaire. Ces conditions ont conduit à un débourrement atteint le 5 avril en moyenne.

Le mois d’avril a été marqué par une période de gelées « historiques » entre le 5 et le 8 avril. Le mois de mai a lui aussi été particulièrement froid, très pluvieux et assez bien ensoleillé.

Suite à ces deux mois frais, le stade début floraison a été atteint à une date tardive (9 juin en moyenne). Juillet a été frais, peu ensoleillé et très pluvieux. Cela fait 44 ans qu’il n’avait pas autant plu en juillet.

Août a été globalement frais et sec. Le stade début véraison a été atteint en moyenne le 5 août. À ce stade, le millésime 2021 présentait un retard de 18 jours par rapport à 2020.

Cette climatologie a engendré un surcroît de travail dans les vignes et ne nous a laissé aucun répit. Heureusement, celle-ci est redevenue clémente après le 12 août, et ce jusqu’aux vendanges.